Portrait d’Artiste : Julie Maquet

by Lerochlab
317 views

Ravage, 2018, ficelles agricoles en polypropylène, dimensions variables, co-production Shakers Lieux d’Effervescence.

Julie Maquet développe principalement un travail de volume et d’installation, qui, sous couvert d’une première lecture naturaliste, consiste à déplacer de manière poétique le sens et la fonction d’objets communs, domestiques, utilitaires, calibrés et standardisés pour justement interroger les notions de standard, de norme et de conformité, fabriquées et mises en place par le monde humain, et qui font naître avec elles la notion de monstre.

Sa base de travail sont des objets de consommation, manufacturés, industriels, neufs, anciens, récupérés, achetés, ou destinés à être du déchet, qui ont souvent une dimension générique et universelle, reconnaissable par tous, auxquels on n’accorde pas forcément d’esthétique. L’évocation de la nature est le vecteur par lequel je passe pour interroger l’humain et l’organisation qu’il fait du monde, des choses, du vivant comme de son environnement:  elle exploite le potentiel esthétique et les propriétés physiques de ces objets pour fabriquer des simulacres de la nature, des subterfuges et des artifices qui évoquent, non sans ambiguïté, des plantes, des animaux, ou d’autres formes organiques avec une dimension sexuelle forte en seconde lecture, et qui racontent à chaque fois une histoire singulière.

Crédits:

Première Photo de Florian Salesse

Deuxième photo de Julie Maquet

Ce site utilise des cookies pour augmenter votre expérience. Nous pensons que vous êtes d'accord. Accepter Lire plus